LogoTPMF.png

POUR PRÉSERVER

LA FORÊT DES PYRÉNÉES

Comment le projet d’installer à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) une méga-scierie couplée à un cogénérateur peut-il soulever une telle vague d’oppositions?

Tout simplement car c'est un projet démesuré et dévastateur pour la forêt pyrénéenne,

à contre sens de la transition écologique...

Cette méga-scierie c’est :

 

400 000 à 540 000 m³ d’arbres abattus par an. 

Plus du triple de l’exploitation forestière actuelle.

 

10 000 camions supplémentaires sur les routes pyrénéennes.

11 000 000 € d’investissement (40 à 60% de fonds publics !).

Absence de débat public, de concertation des élus. Pas d’avis citoyen. 

Industrialisation intensive, à courte durée, affaiblissant l’économie du secteur bois. 

La création de 25 emplois salariés...

 
 

ACTUALITÉS

ÉVÈNEMENT À VENIR

Capture d’écran 2021-06-16 à 23.06.13.pn

NOTRE FORÊT EST EN DANGER
Samedi 10 juillet

Journée de sensibilisation au village d'Emmaüs Lescar-Pau.
Le Village, qui a été crée en 1982 dans le but de vivre ensemble une alternative sociale, culturelle, écologique et politique, accueille le Collectif pour une journée de mobilisation. 

 
Affiche-web.jpg
Capture d’écran 2021-03-09 à 11.25.10.

TABLE RONDE
Dimanche 18 avril 2021

Capture d’écran 2021-03-09 à 11.29.44.

DATES PASSÉES :

MARCHE CITOYENNE

Dimanche 6 septembre 2020

300 personnes se sont retrouvées à Avezac-gare, pour montrer le grand désaccord citoyen avec l'implantation de la méga-scierie du groupe Florian. 

Une marche de deux heures en forêt fut menée avec des réflexions autour des modèles forestiers : parcours d'une vieille forêt sans trace d'exploitation et démonstration de débardage en traction animal.

RÉUNIONS D'INFORMATIONS
Mai 2020

Des réunions ont eu lieu à Saint Gaudens, Capvern, Foix, Oloron et Mauléon, regroupant au total environ 800 personnes.

 

Quatre thèmes ont été abordés:

  • Qu'est ce qu'un écosystème forestier?

  • Qu'est ce que le projet Florian? Et en quoi il menace l'écosystème et le tissus artisanal existant?

  • La filière bois

  • Le déni de la démocratie : Le projet est sorti sans concertation des citoyens et des communes. Un comble, lorsque l'on sait que l'exploitation prévue par Florian concerne au deux tiers les forêts publiques pour l'essentiel des forêts communales.  
     

REVUE DE PRESSE :

ÉVÈNEMENTS PASSÉS

WEEK-END DE MOBILISATION POUR LA FORÊT PYRÉNÉENNE
29 et 30 mai

« On est là ! Même si Florian ne veut pas, on est là ! » À l’approche des élections régionales, le collectif a organisé un week-end de mobilisations : manifestation rassemblant plus de 500 personnes, échanges avec les élus, conférences, débats, rencontres, ateliers dans la forêt, atelier bois, animations musicales, animations théâtrales, animations enfants et autres découvertes.
Merci à tous pour votre soutien !

Retrouvez quelques images ici.

Capture d’écran 2021-04-22 à 12.25.46.

MARCHES POUR NOS FORÊTS

Dimanche 16 mai

À côté de la foire Bio d'Arbas (31) 

et dans  le cadre d'une manifestation revendicative, TPMF a tenu un stand d'information sur le projet Florian. Un public nombreux s'est renseigné sur cette scierie géante

en cours d'étude. L'après-midi, une sortie forestière a été organisée dans la hêtraie locale avec un "apprentissage de  lecture  forestière". Une quarantaine de personnes y ont participé avec un retour positif de cette sortie : "on a beaucoup appris..."

ACTION SURPRISE
Dimanche 25 avril

30 militants se sont donné rdv au Couret d’Asque vers 10h00 et ont déroulé dans l’herbe une toile de
150m² avec l’empreinte d’une main rouge, logo de l’organisation. Ils ont aussi formés avec leurs corps les
initiales TPMF. Ils sont ensuite montés au Billexe et ont réitéré l’opération sur les pentes visibles depuis Asque et de nombreux villages des Baronnies.

Voir la vidéo.

Affiche-web.jpg

MARCHES POUR
NOS FORÊTS
Week-end 20 & 21 mars
 

Dans la vieille forêt de Tilhouse, aux portes des Baronnies, plus de 450 personnes étaient présentes pour participer à des ateliers de découverte de la forêt et de l'impact de ce projet écocide. Étaient présents quelques élus locaux des Hautes-Pyrénées et un conseiller régional. La journée a débuté en musique avec la batucada « Samba Répercussions » et un discours des porte-paroles du collectif.

À St-Gaudens, 90 manifestants se sont retrouvés dans la forêt communale de Valentine.

Dans les Pyrénées Atlantiques,

40 marcheurs ont pris part à une randonnée naturaliste dans la forêt

du Bager.

diein.jpg

DIE IN
Dimanche 14 février

RDV à tous les militants concernés par la destruction du vivant, place du Capitole à 11h, habillés en arbre.

Le collectif Touche Pas à Ma Forêt-Pyrénées a organisé un die-in (simulation de mort pendant plusieurs minutes).

VISIOCONFÉRENCE

Dimanche 14 février 2021

Greenpeace France / Groupe local de Toulouse organise une visioconférence à 15h30 sur http://www.arbrescitoyens.org/live

Avec #FrancisHallé, Dominique Dall Armi, porte parole du collectif

Touche pas à ma forêt, Thomas Brail, du Groupe National de Surveillance des Arbres et Justine de Lagausie (Actions citoyennes pour sauver des arbres).

Visioconférence visible sur https://www.youtube.com/watch?v=tB6yQwl-GQ4&feature=emb_imp_woyt

WEEK-END

DES MARCHES

10 & 11 octobre 2020

Samedi 10 octobre 2020, au départ de Bagnères-de-Bigorre, Aspet, Saint-Girons et Oloron-sainte-Marie, ce sont 1500 personnes qui ont marché sur 4 départements pyrénéens, contre le projet Florian.

Dimanche 11 octobre, les marcheurs sont partis de Capvern pour se rendre sur le site d'implantation prévu pour la scierie pour manifester leur désaccord.

Tout le week-end, Capvern a accueilli rencontres, débats, animations autour du bois et des forêts.

Témoignage en images

 

ryon.jpg

LE GROUPE RYON EN SOUTIEN AU COLLECTIF

Le groupe a souhaité apporter leur soutien au collectif Touche pas à ma forêt en venant tourner quelques images dans les Hautes-Pyrénées pour illustrer deux titres de leur nouvel album Esperanza. 

Le morceau Harmonie, dans la prairie de Bayelle près de Gazave, où fut organisée la première marche du collectif au mois de septembre 2020. Quelques plans ont également été tournés dans une forêt proche de Trie-sur-Baïse pour illustrer le morceau ZAD. Le clip s'achève par un travelling arrière en vue aérienne sur la banderole de Touche pas à ma forêt tenue par des membres du collectif et du groupe. 

N’hésitez-pas à le partager... Ryon sera présent au rassemblement organisé par le collectif Touche pas à ma forêt les 29 et 30 mai à Nestier !

MARCHE CITOYENNE
Dimanche 6 septembre

300 personnes se sont retrouvées à Avezac-gare, pour montrer le grand désaccord citoyen avec l'implantation de la méga-scierie du groupe Florian. 

Une marche de deux heures en forêt fut menée avec des réflexions autour des modèles forestiers : parcours d'une vieille forêt sans trace d'exploitation et démonstration de débardage en traction animale.

RÉUNIONS D'INFORMATIONS
Mai 2020

Des réunions ont eu lieu à Saint Gaudens, Capvern, Foix, Oloron et Mauléon, regroupant au total environ 800 personnes.

 

Quatre thèmes ont été abordés:

  • Qu'est ce qu'un écosystème forestier?

  • Qu'est ce que le projet Florian? Et en quoi il menace l'écosystème et le tissus artisanal existant?

  • La filière bois

  • Le déni de la démocratie : Le projet est sorti sans concertation des citoyens et des communes. Un comble, lorsque l'on sait que l'exploitation prévue par Florian concerne au deux tiers les forêts publiques pour l'essentiel des forêts communales.  
     

GALERIE PHOTO

REVUE DE PRESSE

 
 
 

QUI SOMMES-NOUS?

HISTORIQUE DU COLLECTIF

Le Collectif Touche pas à ma forêt (TPMF) est né après la découverte du projet Florian-Trieste par un élu de la CCPL (La communauté de communes du Plateau de Lannemezan), qui a décidé de le révéler au grand public, en interpellant des associations environnementales, syndicales et politiques.

Initié par le Maire de Lannemezan, ce projet consiste en l'installation d'une scierie industrielle, s’approvisionnant en bois de hêtre sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées françaises ainsi que dans une partie du Massif Central. Des organisations se sont rassemblées pour analyser ce dossier. Jugé écocide et menaçant pour les écosystèmes forestiers, elles se sont mobiliser en opposition.

Des citoyens ont ensuite rejoint le Collectif, notamment, grâce à 5 réunions publiques qui ont rassemblé près de 800 personnes de juin à septembre 2020. La mobilisation qui a suivi a permis d‘asseoir la crédibilité du collectif et de faire poids face à ce projet démesuré.

 

Après une première marche le 6 septembre 2020 ayant réuni 300 personnes, un week-end de mobilisations, les 10 et 11 octobre 2020, a rassemblé 2800 personnes sur plusieurs départements de la chaîne pyrénéenne.

 

Le Collectif a ensuite décidé de se structurer pour poursuivre la mobilisation.

Voir les panneaux d'informations.

CHARTE

Les membres du Collectif sont des personnes et des organisations rassemblées par les valeurs et objectifs contenus dans cette charte.

Nous nous engageons à travailler dans un souci de bienveillance, d’écoute, de solidarité et de respect de l’autre. Les membres du Collectif s’engagent à éviter tout conflit d’intérêt.

Les actions des membres se font toutes dans un cadre défini au préalable en commun. Nous acceptons les spécificités de chacun (appartenance politique, idéologique, culturelle...) dans un principe de tolérance, de liberté de conscience, d’ouverture d’esprit et d’acceptation des différences. Si nous accueillons les spécificités de chacun, il n'est en revanche pas possible qu'un membre du Collectif s'empare d'une intervention publique du Collectif dans le but de faire la publicité d'un parti politique ou d'aucune autre organisation que ce soit. De la même façon, il n'est pas possible de se saisir sans son autorisation de l'image du Collectif à des fins d'exploitation commerciale.

Nous travaillons tous de manière bénévole et nous investissons selon nos disponibilités sans que cela puisse nous être reproché.

Cette charte a pour objectif de présenter les valeurs portées et défendues par le Collectif et de définir des objectifs et orientations communs. Elle est une base structurante, un cadre pour les réflexions et actions du Collectif Touche pas à ma forêt - Pyrénées. Elle est validée en Assemblée générale. Elle est modifiable à tout moment sur demande d’au moins 10 membres, avec un corps de propositions. L’ensemble des citoyens, personnes morales et organisations qui s’engagent dans le collectif TPMF-Pyrénées sont signataires de la présente charte, dont la signature est l’unique condition pour adhérer au

collectif.

Télécharger la charte du Collectif (fév. 2021)

Capture d’écran 2021-02-27 à 11.39.35.

COMPOSITION DU COLLECTIF

Pour une consultation citoyenne.
Pour une approche forestière respectueuse de la nature.
Pour une forêt Pyrénéenne préservée. 
Pour la sauvegarde d’emplois forestiers locaux.
Pour la sauvegarde des scieries locales. 
Pour la valorisation du bois Pyrénéen.
Pour le rôle de puits carbone des forêts. 
Pour préserver le tourisme, poumon économique des Pyrénées.
Pour orienter l’argent public vers des projets locaux, novateurs et éthiques. 
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube

3380

114

+ de

62 600

47

personnes

lors des marches

membres

dans le collectif

signataires

de la pétition

organisations